Nos tutelles

CNRS

IdEx

LabEx

Rechercher



Accueil > Vie scientifique > Séminaires et conférences > Colloques et Workshops > colloques pages

Atelier INTERFACE 2014

5-6 décembre 2014

publié le , mis à jour le

INTERFACE 2014 « Théories économiques – histoire des théories économiques »

 

 

Calendrier et informations pratiques /
Appel à communication /
Présentation /
Objectifs et thèmes /
Table-Ronde /
Membres du comité d’organisation /
Membres du comité scientifique

 

 

Calendrier et informations pratiques
-  Dates de la manifestation : Vendredi 5 et samedi 6 décembre 2014
-  Lieu : Château de Goutelas
-  Organisation : Nicolas Barbaroux et Antoinette Baujard
-  Programme
-  Contact : interface2014@univ-st-etienne.fr

 

Description de la manifestation

-  L’atelier « Interface » qui est organisé par le GATE Lyon-Saint-Etienne (UMR CNRS 5824) à l’Université Jean Monnet les 5 et 6 décembre 2014 sera le 8ième d’une série d’ateliers portant sur l’interface entre théorie économique et histoire des théories. Cet évènement se tiendra au Château de Goutelas (42). Les anciennes éditions étaient : Université Catholique de Louvain en 2007, Université Paris X en 2008, Université Paris 8 en 2009, Université de Strasbourg en 2010, Université de Nice en 2011, Universités Lyon 2 et Lyon 3 (laboratoire Triangle) en juin 2012.
-  L’atelier rassemble chaque année une vingtaine de jeunes chercheurs pour travailler sur des versions provisoires d’articles de recherche de certains d’entre eux. La langue de discussion privilégiée est le Français même si les articles sont rédigés en Anglais. Il est une initiative d’un réseau de chercheurs unis par l’idée qu’il est important de confronter les théories économiques contemporaines à l’histoire des théories économiques. Il n’est pas formellement adossé à une société savante. Pour autant, il bénéficie du soutien de l’Association Charles Gide pour l’étude de l’histoire de la pensée économique.
-  Après le pari réussi des Ateliers précédents qui ont dynamisé un réseau de chercheurs français autour de l’approche « Interface », l’équipe stéphanoise vise cette année à fédérer et consolider le réseau d’une équipe internationalisée et s’ouvrant à la pluralité des approches réflexives sur la science économique.

Objectifs et thèmes abordés
-  La crise économique et son fort retentissement sur la crédibilité des théories économiques ont contribué à restaurer la légitimité des travaux réflexifs sur les théories économiques : histoire des faits, histoire de l’analyse, histoire de la pensée, méthodologie et philosophie de la science économique. C’est finalement par des travaux à l’interface des théories et de l’histoire des théories que nous pouvons espérer comprendre comment la science économique est susceptible de remplir –ou au contraire de manquer à– son rôle social.
-  L’atelier repose ainsi sur l’hypothèse selon laquelle théories et histoire des théories se fécondent mutuellement. Cet atelier crée un espace pour présenter et discuter des travaux qui, sans limitation de thème ni de questions abordés, constituent des manières concrètes d’interpréter et de pratiquer l’articulation entre théorie économique, histoire et philosophie de ces théories.
-  A la différence des congrès de société où de très nombreux articles sont présentés rapidement et en sessions parallèles à un large public, l’Atelier prend la forme de deux journées d’étude de 5 à 6 sessions plénières chacune. Une heure est consacrée à chacun des papiers, dont plus de la moitié en discussion approfondie avec un discutant expert du domaine et l’ensemble des participants de l’Atelier.

Table-Ronde : « Le pluralisme des approches en histoire de la pensée économique : méthodes, enjeux scientifiques, rôle social »
-  La discussion autour des communications sert de point de départ pour une réflexion sur la place de l’approche « interface » dans la science économique, ainsi que parmi la pluralité des approches de l’histoire de la pensée économique. Un débat a déjà été mené au sein de l’approche « Interface » lors de la table-ronde de Strasbourg en 2010, qui a donné lieu à la publication d’un numéro spécial de la revue History of Economic Ideas. La réflexion peut désormais se poursuivre en n’étant plus centrée sur l’interface mais en envisageant cette fois le pluralisme des approches de l’histoire de la pensée économique. Cette réflexion prendra ainsi la forme d’une table-ronde où seront présents des représentants de chacune d’entre elles.
-  La nouveauté de l’édition stéphanoise de l’interface se résume dans la position suivante. C’est par la confrontation d’idées parfois divergentes sur la façon de faire de l’histoire que nous pouvons espérer promouvoir l’idée de l’interface. Il s’agit également de consolider un réseau de chercheurs internationaux de qualité sur des approches différentes et complémentaires de l’histoire de la pensée économique : histoire contextuelle, histoire de l’analyse, études critiques, « knowledge for use », histoire des sciences sociales.

 

Proposition des communications et participation

Communications
-  Télécharger l’appel à communication sous format pdf.
-  Programme définitif
-  Résumés : liste des communications retenues

Participation à l’Atelier et publications
-  Du fait du format de l’Atelier, seulement douze papiers seront sélectionnés pour être présentés et discutés. Outre les auteurs, la participation d’autres chercheurs pour la discussion des papiers ou la table-ronde est la bienvenue.
-  Même si les papiers sont rédigés en anglais, une maîtrise du français est conseillée pour la participation à cet atelier car les discussions peuvent se dérouler en grande partie en français.
-  Les communications présentées n’ont pas vocation à être unifiées dans un livre ou un numéro spécial de revue, mais à être soumises par leur auteur selon la procédure habituelle des publications dans les revues à comité de lecture.
-  Une publication à partir des échanges de la table-ronde pourra en revanche être envisagée.

 

Liste des membres des comités responsables du colloque

Comité local d’organisation du GATE L-SE
-  Nicolas Barbaroux, Université Jean Monnet
-  Antoinette Baujard, Université Jean Monnet
-  Michel Bellet, Université Jean Monnet
-  Bernard Boureille, Université Jean Monnet
-  Gilles Jacoud, Université Jean Monnet
-  Philippe Solal, Université Jean Monnet
-  Abdallah Zouache, IEP Lille

Comité scientifique
-  Roger Backhouse, University of Birmingham
-  Muriel Dal Pont, Université Lille 1
-  Michel de Vroey, Université Catholique de Louvain
-  Herrade Igersheim, CNRS et Université de Strasbourg
-  Jean-Sebastien Lenfant, Université Lille 1
-  Alain Marciano, Université de Montpellier 1
-  Philippe Mongin, CNRS et GREG-HEC
-  Arnaud Orain, Université Paris VIII Saint-Denis
-  Emmanuel Picavet, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
-  Goulven Rubin, Université Lille 2
-  Maurice Salles, Université de Caen Basse-Normandie
-  Paola Tubaro, University of Greenwich

 

 

Dernière mise à jour. 8 Décembre 2014

Pour toute remarque relative à cette page