Nos tutelles

CNRS

IdEx

LabEx

Rechercher



Accueil > Actualités

Working papers

publié le

Working papers

2017

De nouveaux éclairages sur le théorème de Coase et la vacuité du cœur


Stéphane Gonzalez, Alain Marciano, Working paper GATE 2017-18
Cet article contribue à la littérature sur les conditions de validité du théorème" de Coase. En modélisant sous la forme d’un jeu coopératif des situations de négociations entre un pollueur et deux pollués, nous affinons les conditions sous lesquelles le coeur associé est non vide. Premièrement, nous montrons que la (non)vacuité du coeur dépend des règles de responsabilités et de la répartition des droits. Deuxièmement, nous montrons que lorsque l’externalité est non-transférable, le coeur est non vide si le pollueur est non responsable mais que le coeur est toujours non vide lorsque le pollueur est responsable et ne peut polluer qu’après avoir obtenu l’accord unanime de ses victimes. Nous construisons des contre-exemples à la non-vacuité du coeur dans toutes les autres situations. Enfin, nous montrons que si l’externalité est non-transférable, alors un individu qui ne participe pas à une négociation peut malgré tout en influencer le résultat.

Collaborateurs, emplois familiaux et niveau d’activité des parlementaires français


Benjamin Monnery, Working paper GATE 2017-17
Cet article profite de la récente publication, à la suite de l’ “affaire Fillon”, d’une liste exhaustive des collaborateurs employés par l’ensemble des 920 parlementaires français actuels, pour mesurer l’emploi de membres de la famille par les députés et sénateurs. En rapprochant ces informations aux données démographiques et politiques des parlementaires, on en tire quelques enseignements sur le profil-type des élus ayant recours à des emplois familiaux. Enfin, en croisant ces statistiques avec les données publiques disponibles sur l’activité des parlementaires observée sur les 12 derniers mois, on montre que les parlementaires qui emploient comme collaborateurs des membres de leur famille sont en moyenne significativement moins présents, moins actifs et moins productifs à l’Assemblée et au Sénat que les autres, toutes choses égales par ailleurs. Ce résultat suggère soit que l’emploi de collaborateurs familiaux (en substitution d’autres collaborateurs) réduit l’activité du parlementaire (effet causal), soit que les parlementaires qui emploient un membre de leur famille sont par ailleurs des élus relativement peu actifs au Parlement (effet de sélection). Des estimations par variable instrumentale semblent plutôt privilégier la deuxième hypothèse.